FINANCER DES TRAVAUX

 
Représentant de l'entreprise

Vous souhaitez financer des travaux de rénovation énergétique, d'agrandissement, un aménagement de comble ou améliorer votre habitat ?

Il existe différents types de prêt pour les travaux :

  • Le prêt personnel : crédit remboursable sur une durée comprise entre 3 mois et 10 ans, sans obligation de justifier les dépenses.

  • Le prêt affecté : crédit à la consommation consacré uniquement à la réalisation de travaux, avec obligation de fournir les devis et factures.

  • Le prêt immobilier : pour financer des travaux de rénovation, avec demande de garantie et souscription d’une assurance décès-invalidité.

Selon la nature des travaux, vous pouvez bénéficier de crédits d'impôts, de primes ou autres dispositifs : éco prêt à taux zéro, prêt travaux énergie, regroupement des crédits,...

Faites vous accompagner par un expert pour vous assurer de bénéficier d'une offre de prêt travaux sur-mesure, au meilleur taux

 

L’ÉTUDE DE VOTRE DOSSIER EST GRATUITE ET SANS ENGAGEMENT.

VOUS N’AVEZ AUCUN FRAIS À PAYER SI VOUS NE VALIDEZ PAS L’OFFRE PROPOSÉE.

LES FRAIS DE COURTAGE SONT INTÉGRÉS DANS L'OFFRE DE PRÊT.

 
IMG_4530_Alex.jpg

« Bénéficiez des conseils d'un expert pour un gain de temps et d'argent »

 

#CONSEILS

ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO

Vous êtes propriétaire de votre résidence principale ? Vous envisagez de réaliser des travaux d'amélioration énergétique ? L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer ces travaux. En 2022, le montant maximum d'emprunt est réévalué, il passe à 50 000 €, à condition que le gain d'amélioration énergétique atteigne 35 %. De plus, le dispositif est prolongé jusqu'à fin 2023.

En savoir plus sur le site service-public.fr

MAPRIMERÉNOV'

MaPrimeRénov' remplace le crédit d'impôts de transition énergétique. Cette prime vous permet de financer des travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique de votre logement.

Les travaux doivent avoir été effectués par des entreprises labellisées RGE (reconnues garantes pour l’environnement). Son montant varie en fonction de certains critères, dans la limite de 20 000 € maximum.

En savoir plus sur le site economie.gouv