ACHETER, FAIRE CONSTRUIRE

ou renégocier votre offre de prêt

 
Dans la rue

Vous avez un projet immobilier à financer ? Votre situation a évolué et vous souhaitez renégocier votre prêt ? 

Votre capacité d’emprunt est déterminée en fonction de :

  • vos ressources  : salaire, pension de retraite, bénéfices industriels et commerciaux (BIC), revenus locatifs, ...

  • vos charges : crédit en cours, loyer annexes, éventuelle pension alimentaire, ...

Différents éléments doivent être analysés pour comparer des offres de crédits immobiliers :

  • Le taux effectif global (TAEG) représente le coût total du crédit : la somme empruntée, les intérêts du prêt, le coût de l’assurance, les frais de dossier

  • Les éventuelles indemnités de remboursement anticipées

  • La modularité de l’offre : possibilité d'augmenter ou baisser vos mensualités et coût

Faire appel à un courtier en prêt immobilier vous permettra de bénéficier des conseils et du réseau d'un expert. Le courtier est le mandataire de son client et œuvre dans son intérêt.

 

L’ÉTUDE DE VOTRE DOSSIER EST GRATUITE ET SANS ENGAGEMENT.

AUCUN FRAIS À PAYER SI VOUS NE VALIDEZ PAS L’OFFRE DE PRÊT.

LES FRAIS DE COURTAGE SONT INTÉGRÉS DANS LE MONTANT DE L'OFFRE.

 
IMG_4458_Hasna.jpg

" Parrainez vos proches et obtenez 150€ pour tout dossier finalisé "

 

#CONSEILS

FRAIS DE NOTAIRES : QUE PAYEZ-VOUS ?

Les frais de notaire sont composés de :

  • La taxe de publicité foncière (TPF), prélevée au profit des départements, des communes et de l’État (frais d’assiette et de recouvrement). Son montant varie selon le département et surtout selon l’ancienneté du bien acheté.

  • Les frais et débours, qui peuvent être assimilés à des frais de dossier. Ils sont relatifs aux sommes que le notaire doit payer pour élaborer le dossier d’achat du bien immobilier.

  • La rémunération du notaire (les émoluments) : il s’agit de la rémunération due au titre du service notarial. Cette rémunération est réglementée par l’État au titre de la fonction d’intérêt public assurée par les notaires. Le notaire peut décider d’appliquer une remise sur ses émoluments. Depuis le 1er janvier 2021, cette remise sur la rémunération du notaire est de 20 % maximum.


Consultez l’article complet sur le site economie.gouv.fr